Le caractère:

(selon Jan Coppens, texte original paru dans «Hondenwereld», juin 2000)

 

 

Comparé à d’autres races le Ridgeback est un excentrique. Le chien adulte est indépendant, respire le calme et se montre réservé face à des étrangers. Il a parfois l’air un peu arrogant et se montre sûr de lui.

Le jeune Ridgeback surpasse le chien adulte quant à son comportement caractéristique: le jeune est espiègle, têtu et exagère les premiers mois de son innocence juvénile il sera important d’imposer au jeune chien son autorité avec calme et fermeté. Un Rhodesian Ridgeback est très spécial quant à l’apprentissage. Il dispose d’un très grand sens d’association et s’empreint de toutes les impressions que lui fournit son environnement. Aussi bien des impressions positives que négatives. A cette phase il est nécessaire d’agir avec conséquence et de ne pas trop le chouchouter. Une approche honnête, où le chien reste un chien et non pas un être humain, est très importante pour son comportement le reste de sa vie.

C’est un chien à maturité tardive. Les mâles ne sont psychologiquement adultes qu’à l’âge de deux ans et demi. Les femelles le sont plus tôt. Les mâles sont en général de meilleurs gardiens et les femelles de meilleurs chasseurs.

Avec sa volonté, son obstination et son sens de la dignité le Rhodesian Ridgeback ne se laisse pas facilement soumettre. Le «coucher» populaire chez beaucoup d’entraineurs ne fonctionne pas dans leur éducation.

L’attitude du chien n’est pas celle d’un esclave mais d’un partenaire et c’est ainsi qu’il faut le traiter.

Manque de contact, dureté et surcharge intellectuelle peuvent le plonger dans un désarroi permanent. Les seuls moyens pour bien faire fonctionner un Ridgeback et obtenir du respect de sa part sont une confiance mutuelle et une bonne éducation logique et cohérente. Ce n’est pas donné à tout le monde de donner une éducation adéquate, cela nécessite de l’énergie et il faut toujours rester logique avec soi-même.

Le Ridgeback est un compagnon et ami, extrêmement fidèle et loyal envers sa famille; il ira à la recherche de la personne qu’il considère comme son chef de file. Il est important qu’à l’intérieur de votre famille quelqu’un puisse prendre la position Alpha. Une personne avec beaucoup de logique prenant la plupart des soins pour son compte est la personne idéale. En général, et oui ça devient «la mère de famille».

Le Ridgeback est un excellent garde-corps et gardien. Il considère vos possessions comme les siennes et les protègera. Il n’aboiera pas sans raison, uniquement pour vous avertir d’un danger ou des cambrioleurs éventuels.

Un comportement caractéristique associé à un style de vie d’apparence paresseuse, c’est typique pour un Ridgeback. Sa vigilance il la montre en levant une paupière ou la tête, sans oublier de bailler et de s’étirer de tout son long.

Les enfants sont tolérés de plusieurs façons, allant de l’indifférence à l’attachement. Néanmoins le Ridgeback doit être respecté et non pas traité comme un jouet. Le Ridgeback, possédant pourtant un seuil d’irritation élevé, au bout du compte ne l’acceptera pas.

Étant paresseux de nature il ne gaspillera pas d’énergie pour atteindre son but. Il est content quand il peut passer son temps à roupiller, de préférence en plein soleil ou tout près du poêle brûlant et ce dans les positions les plus bizarres.

C’est un peu l’inverse de la description que nous connaissons du chien énergique et dynamique. De longues promenades à pied ou à bicyclette et au galop sont l’idéal pour bouger et maintenir sa condition. Il appartient au maître d’être actif, son chien le suivra. Le Ridgeback n’est pas le chien à faire des tours comme un idiot pendant que son maître fait la sieste.

Comme je l’ai déjà dit, un Ridgeback ne se jettera jamais dans une bataille sans raison, mais évitera les conflits tant que possible. Si ce n’est le cas, il suffira souvent de montrer sa suprématie pour obtenir du respect.

Le Ridgeback est d’origine un chien de chasse et de garde. Il a une vue précise et un nez formidable. Il est ouvert aux impressions et a le sens du danger, comme on peut le voir chez les fauves; c’est probablement le mérite des chasseurs de gros gibier qui ont fait une sélection rigoureuse. Beaucoup de traits qui sont ancrés dans le matériel génétique du Rhodesian Ridgeback.

Il est intelligent et loyal sans cacher sons attachement. Bref un chien qui pour celui qui le traite honnêtement et correctement sera un compagnon dévoué et un camarade qui dans des circonstances extrêmes peut être capable de prestations exceptionnelles.

Quelques conseils d'éducation:

(texte original paru sur le site internet du rhodesian ridgeback club de France, juillet 2020)

A chien d’exception, maître d’exception ! Le Rhodesian Ridgeback nécessite pour son éducation, beaucoup de doigté, de persévérance et de constance.
Il est individualiste et a ses idées propres qui ne sont pas forcément celle de son maître.


Il ne faut pas perdre de vue qu’il n’atteindra sa maturité après deux ans, voir plus, selon les individus. « Une main de fer dans un gant de velours » est une image, mais pour le RR violence et force sont à proscrire sous peine de le voir refuser toute obéissance, il fera un alors un « blocage », une complicité totale entre chien et maître est la clé de la réussite.


Ce n’est que dans des mains avisées qu’il s’épanouira pleinement et sera le compagnon idéal.
« Grand sensible » sous des dehors de « gros dur », il ressent tout ce qui se passe dans son entourage (stress, conflit, changement de vie etc.) et cela peut modifier son comportement.

 

Élever la voix, ou crier lors des séances d’éducation ne sert à rien, le chien entend parfaitement et l’autorité n’est absolument pas liée à une quelconque démonstration de force ou à l’usage de la violence, mais à la simple compétence du maître. Soyez « convaincu » de ce que vous souhaitez obtenir de votre RR, s’il détecte la moindre hésitation, il n’exécutera pas votre demande. Le RR n’aime les exercices répétitifs…. Changez-les, variez-les afin qu’il ne se lasse pas.

 

Il est indispensable de donner au jeune chien des principes de base, il apprend rapidement, alors n'hésitez donc pas à vous rendre dans un club d'éducation pratiquant "l'école du chiot".
Pas spécialement destructeur à la maison, il faut cependant l’occuper par des jeux, des promenades etc…


Indépendant certes, mais très proche de ses maîtres, la solitude lui pèse, seul dans un jardin il en profitera pour refaire la pelouse, pour sauter la clôture (si celle-ci est insuffisante) aller se promener et courir après tout ce qui bouge, instinct de chasse oblige !


Le chiot RR grandit très vite, et dans ses courses rapides il bouscule tout ce qui se trouve sur son passage. Il n’y a aucun problème avec les enfants, à condition que ceux-ci soient éduqués à la présence du chien, et vice-versa. Sa fougue, sa taille et sa puissance peuvent parfois être un inconvénient en présence d’enfants en bas âge, il faut donc anticiper et le canaliser.
Quelque soit la race, il est toujours déconseillé de laisser des enfants seuls avec des chiens, ceci afin d’éviter tout accident.

 

Le RR aime son confort, et s'il apprécie les grandes courses à l’extérieur par tous les temps, il adore se prélasser sur les fauteuils, canapés, et l’hiver devant la cheminée. C’est à vous de décider ce qu’il a le droit de faire, mais ne l’exilez pas au fond d’un jardin, au fond d’un garage, ou dans une niche dehors en toute saison, il déteste cela et son équilibre s'en ressentira.


La socialisation est primordiale pour lui, il doit être confronté à la vie de tous les jours dès son jeune âge, cela commence d’ailleurs chez l’éleveur et doit continuer par la suite. Sorties régulières en ville, contacts avec les gens, promenades en voiture, rencontres avec ses congénères, bruits divers etc. doivent faire partie de son quotidien.
Un RR livré à lui-même dans un jardin ou dans une propriété devient rapidement ingérable…

 

N’attendez pas de lui qu’il aboie au moindre passage, et au moindre bruit, c’est un chien qui reste discret….

 

Son pelage court, permet un entretien facile, un gant en caoutchouc passé tous les deux jours, est suffisant pour avoir un poil en bon état. Cependant il n’aime pas rester longtemps mouillé lorsqu’il fait froid, prévoyez alors une serviette pour le sécher, en plus cela épargnera les coussins de la voiture ou l’intérieur de la maison.

 

Chien de famille, compagnon des enfants, mais aussi « grand sportif » le Rhodesian Ridgeback a besoin de dépenser son trop plein d’énergie, pour être parfaitement équilibré et « bien dans sa tête ». Les longues promenades en liberté lui sont indispensables, il ne saurait se contenter d’une courte marche en laisse… deux ou trois fois par jour !
Si vous mettez en pratique ces quelques conseils, vous aurez un extraordinaire compagnon.

 

DISCIPLINES ET ACTIVITÉS :

  • Chasse aux petits et gros gibiers

  • Cavage

  • Recherche au sang

  • Recherche en décombres

  • Chien guide d'aveugle

  • Pistage

  • Agility

  • Obéissance

Le standard FCI :

 

ORIGINE

Sud de l’Afrique.

Standard délivré par l’Union cynologique du Sud de l’Afrique et par le Kennel Club du Zimbabwe.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD OFFICIEL EN VIGUEUR

10.12.1996.

UTILISATION

Dans de nombreuses régions du monde, le Chien de Rhodésie à crête dorsale est encore employé comme chien de chasse, mais il est tout spécialement apprécié comme chien de garde et comme chien de famille.

CLASSIFICATION FCI

Groupe 6.

Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées.

Section 3.

Races apparentées.

Sans épreuve de travail.

BREF APERÇU HISTORIQUE

Le chien de Rhodésie à crête dorsale est actuellement la seule race canine autochtone du sud de l’Afrique. Ses ancêtres proviennent de la Colonie du Cap du sud de l’Afrique, où ils furent croisés avec les chiens des pionniers primitifs et avec les chiens de chasse à crête dorsale semi-domestiqués des Hottentots. Chassant en général à deux ou trois en groupe, la fonction ancestrale du chien à crête dorsale de Rhodésie ou Chien Lion était de poursuivre le gibier, tout spécialement le lion, et de l’acculer aux abois avec grande agilité jusqu’à l’arrivée du chasseur.

Le premier standard, inspiré par celui du dalmatien, a été rédigé en 1922 par F.R. Barnes à Bulawayo en Rhodésie. Il a été approuvé par l’Union cynologique du sud de l’Afrique en 1926.

ASPECT GÉNÉRAL

Le chien de Rhodésie à crête dorsale est un chien bien équilibré, fort, musclé, agile et actif, harmonieux dans sa silhouette et capable d’une grande endurance et de bonnes pointes de vitesse. L’accent principal doit être mis sur son agilité et son élégance ; sa constitution doit être saine et exempte de toute lourdeur. Ce qui caractérise la race est la crête dorsale formée par le poil qui pousse dans le sens opposé au reste du pelage. La crête (épi) est la marque distinctive de la race. Elle doit être nettement définie et symétrique. Elle va en s’effilant vers la croupe. Elle doit commencer immédiatement derrière les épaules et se prolonger jusqu’à la pointe de la hanche ; elle doit comprendre deux écussons (couronnes) identiques et symétriques, dont le bord postérieur ne doit pas dépasser le tiers de la longueur de la crête. Une largeur pouvant aller jusqu’à 5 cm est une bonne moyenne pour la crête.

COMPORTEMENT / CARACTÈRE

Digne, intelligent, distant avec les étrangers,mais sans montrer d’agressivité et sans être craintif.

TÊTE

RÉGION CRÂNIENNE

Crâne : Il doit être de bonne longueur (la largeur du crâne entre les oreilles et les distances de la protubérance occipitale au stop et du stop à l’extrémité de la truffe sont égales). Le crâne est plat et large entre les oreilles. Au repos, la tête doit être exempte de rides.

Stop : Doit être bien marqué, mais sans excès. Il ne s’agit pas d’une ligne droite allant de la truffe à la protubérance occipitale.

RÉGION FACIALE

Truffe : Noire ou marron. La truffe noire doit aller avec des yeux foncés, la truffe marron avec des yeux de couleur ambre.

Museau : Il est long, haut et puissant.

Lèvres : Elles sont nettes et bien adaptées aux mâchoires.

Mâchoires/dents : Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait et complet, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires. Les dents sont bien développées, en particulier les canines.

Joues : Bien ciselées.

Yeux : Ils sont modérément écartés, ronds, brillants et vifs, avec une expression intelligente. Leur couleur s’harmonise avec la couleur de la robe

Oreilles : Elles sont attachées assez haut. Elles sont de dimension moyenne, plutôt large à la base. Elles diminuent graduellement de largeur pour se terminer en une pointe arrondie. Elles sont portées contre la tête.

COU

De bonne longueur, fort, exempt de fanon.

CORPS

Dos : Puissant.

Rein : Fort, musclé et légèrement voussé.

Poitrine : Sans être trop large, elle est bien descendue et ample ; elle atteint le niveau des coudes. Vu de profil, le poitrail est visible. Les côtes sont modérément bien cintrées, jamais rondes en cercles de barrique.

QUEUE

Elle est forte à la naissance et va en s’amenuisant vers l’extrémité ; elle n’est en rien grossière. De longueur modérée. Elle ne doit pas être attachée trop haut ni trop bas. Elle est portée avec une légère courbe vers le haut ; elle n’est jamais enroulée.

MEMBRES

MEMBRES ANTÉRIEURS

Vue d’ensemble : Les antérieurs sont parfaitement droits, forts et pourvus d’une ossature solide. Les coudes sont au corps. Vus de profil, les antérieurs sont plus larges que vus de face.

Épaule : Oblique, nette et musclée, dénotant de la rapidité.

Métacarpe : Fort et légèrement incliné.

Pieds antérieurs : Compacts et arrondis, avec des doigts bien cambrés et des coussinets résistants et élastiques ; les pieds sont protégés par le poil qui pousse entre les doigts et les coussinets.

MEMBRES POSTÉRIEURS

Vue d’ensemble : Les muscles sont nets et bien dessinés ; les grassets sont bien angulés et les jarrets sont solides et bien descendus.

Pieds postérieurs : Compacts et arrondis, avec des doigts bien cambrés et des coussinets résistants et élastiques ; les pieds sont protégés par le poil qui pousse entre les doigts et les coussinets.

ALLURES

Parallèles, allures dégagées et actives.

ROBE

Qualité du poil : Court et dense, d’aspect lisse et luisant ; ni laineux ni soyeux.

Couleur du poil : De froment clair à froment (fauve) rouge. Un peu de blanc sur le poitrail et sur les doigts est admis, mais le blanc en excès sur le poitrail, le ventre et sur ou plus haut que les doigts est un défaut. Le museau et les oreilles de couleur foncée sont admis. Tout excès de poil noirs dispersés dans la robe sont hautement indésirables.

TAILLE ET POIDS

Hauteur au garrot

Mâles 63-69 cm (25-27 pouces)

Femelles 61-66 cm (24-26 pouces)

Poids

Mâles 36,5 kg (80 livres anglaises)

Femelles 32 kg (70 livres anglaises)

DÉFAUTS

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien être du chien.

DÉFAUTS ENTRAINANT L’EXCLUSION

Chien agressif ou peureux.

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

N.B.: Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.

Milivoje-Urosevic-FCI-1-1.gif

Je vous conseille d'aller consulter les sites internet des clubs de race, très intéressants pour en apprendre davantage sur la race et se mettre au courant des actualités dans le monde :

Voici donc quelques liens utiles :

RR club de France

RR club du Luxembourg

DZRR Allemagne

RRCD Allemagne

RR club de Belgique

RR club de Suisse

RR club d'Italie

RR club des États-Unis

imagelux.png
imageusa.jpg
image.jpg
images.jpg
image.png
imagesuisse.png
italie.jpg
rrcd.png

Selon la légende,

la crête serait la marque laissée par la griffure d'un lion...